La réponse à toutes vos questions 02 69 61 04 26 Horaires et accès

Directeur/Directrice des Ports de Plaisance Mamoudzou-Dzaoudzi

|

Finalité du poste

La « société de projet ad hoc » créée par la CCI de Mayotte, ou l’une de ses filiales, sera une structure de droit privé, dont les salariés seront régis par la convention collective nationale des personnels des ports de plaisance. La société de projet sera présidée par l’élu de la CCI, président de la Commission Port de Plaisance. Il sera secondé par le directeur général de la CCI, qui assurera la direction générale de la société de projet.

Le directeur des ports sera recruté pour l’exploitation des sites. Il sera l’interlocuteur direct des services du délégant pour le suivi de la DSP. Il suit, avec le pôle ressources fonctionnelles de la CCI, le programme de gros entretiens et renouvellement. Il prépare et transmet au Directeur Général pour validation les reporting, rapports d’activité et tout autre document de la DSP à adresser au délégant. Le directeur du port en tant que responsable du site, est le premier interlocuteur technique des usagers et des différentes autorités. Il est placé sous l’autorité hiérarchique du directeur général de la société de projet.

Principales missions

Exécution DSP

  • Développement du Port de Plaisance 
  • Participation au projet développement d’activé nautique et maritime sur tout le territoire de Mayotte pour le compte de la CCI

La gestion fonctionnelle de la direction :

  • Assurer la direction de la gestion du réseau portuaire, ainsi que de diriger le plan de développement des infrastructures
  • La gestion, l’exploitation, la sécurité des sites
  • L’animation, la communication, la promotion des activités avec l’appui des supports de la CCI

Le développement des relations extérieures :

  • Assurer les relations de travail avec les communes, les concessionnaires, les services de l’État, les organismes institutionnels, les actionnaires ainsi que les usagers

La maîtrise de la direction dans ses composantes juridiques, managériales et financières :

  • Diriger et gérer le port et ses projets sur les plans administratifs, juridiques, économiques, techniques, et environnemental
  • Suivre les concessions et les évolutions
  • Suivre et contrôler les occupations portuaires
  • Gérer les missions de la police portuaire, et sécurisation des zones – Préparer et mettre en œuvre les politiques portuaire et maritime de Mayotte
  • Élaborer la stratégie de développement qualitatif et quantitatif
  • Participer à la construction des infrastructures avec la cellule maitrise d’ouvrage de la CCI, (conception en phase amont des projets, définition et conduite des études sous-traitées, montage des opérations, conduite des procédures, maîtrise d’ouvrages des travaux)
  • Responsable de la protection de l’environnement
  • Suivre la gestion technique (maintenance du patrimoine, projets de grosses réparations et améliorations, contrôle d’exécution)
  • Améliorer les installations
  • L’encadrement et le management des équipes
  • Le suivi budgétaire des différentes activités
  • La facturation des services et le recouvrement des créances, avec l’appui des services supports de la CCI
  • La préparation du budget prévisionnel et reporting financier auprès des actionnaires

La mise en œuvre d’actions de valorisation :

  • Elaborer la stratégie des zones portuaires de Mayotte en intégrant les dimensions touristiques, économiques    et innovation, afin de faire de la façade maritime de Mayotte un véritable outil de développement et d’attractivité économique du territoire
  • Développer les relations au sein des réseaux nationaux et internationaux, notamment dans le cadre du développement du Canal Mozambique
  • Copiloté avec le maitre du Port (qui est le référent principal, et l’élu désigner par la CCI) du projet défit InterYlang
  • Participation active aux travaux du Parc Marin (le Directeur des ports sera le référent de la structure et aux missions de sauvetage en mer avec la SNSM)

Les différentes missions citées ci-dessus ne sont pas exhaustives et pourront évoluer avec le temps.

Autres missions

  • Qualifier les écarts nécessaires constatés lors du suivi budgétaire et fournir les éléments d’analyse permettant d’y remédier
  • Communiquer et argumenter et faire adhérer pour obtenir de groupe de travail de production attendue. Communiquer pour fédérer des groupes d’intérêts divergeant
  • Planifier et organiser des plans de mise en œuvre mobilisant différents acteurs du moyen terme.
  • Mettre en œuvre un projet selon un cahier des charges préétablit

Les différentes missions citées ci-dessus ne sont pas exhaustives et pourront évoluer avec le temps.

Connaissances et expérience

  • Formation : Diplôme de l’enseignement supérieur ou diplôme d’ingénieur en infrastructure
  • Expériences professionnelles de plus de 10 ans dans l’exploitation d’infrastructure publique ou d’équipements gérés
  • Une expérience dans un environnement culturel international et cosmopolite serait un plus

Compétences requises pour l’emploi

  • Droit public, droit maritime ainsi que droit des collectivités territoriales
  • Direction et gestion de projet
  • Techniques portuaires et maritimes
  • Permis bateau requis
  • Expérience pratique de la mer et de l’industrie marine indispensable
  • Anglais lu, parlé, écrit

Classification du poste de niveau Cadre

Cadre justifiant d’un diplôme de l’enseignement supérieur ou ayant acquis un niveau équivalent de compétences et d’expérience professionnelle. Sa responsabilité se situe au niveau de la coordination de toutes les activités du port. Il relève soit du Président du conseil d’administration, soit d’une direction générale qui définit la ligne de politique générale de sa mission. Il n’appartient pas à la catégorie des cadres dirigeants, mais  appartient plutôt à la catégorie cadre supérieur telle que définie par la loi. Tout en restant salarié, il peut devenir mandataire social dans les conditions prévues par la loi.

Contexte de l’exercice du poste 

Dans le cadre du temps de travail, le plein exercice du poste réclame à la fois disponibilité et autonomie dans l’organisation de son emploi du temps. Ne dépendant pas d’un horaire collectif son exercice s’inscrit dans un forfait jour tel que le prévoit le code de travail.

Travaillant sans un secteur de loisir et de tourisme, l’activité et intense les week-ends, jours fériés et pendant les vacances scolaires. Le travail de l’équipe doit être organisé en conséquence.

Rémunération

Niveau Cadre, indice de rémunération à 900 des métiers des ports de plaisance

CDI

Perceptives d’évolution du poste 

Spécifique à la CCI Mayotte  

Pour candidater, envoyez CV et lettre de motivation à l’adresse : ressources-humaines@mayotte.cci.fr

Icon candidature Vous correspondez au profil recherché ? Postulez à la candidature Postuler à l'offre
Cette offre est à pourvoir
Organisme CCI Mayotte
Type de contact CDI