La réponse à toutes vos questions 02 69 61 04 26 Horaires et accès

Convention CCIM – UBIFRANCE

|

Un objectif de résultat

Accompagner annuellement le développement significatif à l’international de 5 entreprises

Afin d’assurer une meilleure visibilité et une coordination de la politique publique de soutien à l’exportation à Mayotte, la CCI Mayotte s’est associée avec UBIFRANCE, l’Agence française pour le développement international des entreprises. Une convention de partenariat tripartite a été signée le 14 septembre 2012 entre UBIFRANCE, l’Etat et la CCI Mayotte.

LES OBJECTIFS

Ce partenariat a pour objectif de faciliter l’identification de nouveaux exportateurs potentiels et d’accompagner les entreprises exportatrices dans leur développement sur de nouveaux marchés.

LA CCI, INTERLOCUTEUR PRIVILÉGIÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL DES ENTREPRISES

La CCI est le correspondant UBIFRANCE à Mayotte et l’interlocuteur privilégié de proximité des entreprises. Elle propose un guichet unique pour l’information, l’orientation, le conseil et l’accompagnement dans la durée des entreprises pour leur développement international (import et/ou export)

Dans le cadre de ce partenariat, la CCI assure également deux autres types d’actions :

  • Elle assure le suivi des relations avec les différents partenaires (CCI de la zone Océan Indien, Etat, Club export de Mayotte…)
  • Elle assure une mission politique : participation aux travaux de l’Union des Chambres de Commerce et d’Industrie de l’Océan Indien (UCCIOI), accueil des délégations étrangères, définition et mise en œuvre d’une politique en matière de développement  international.

La CCI Mayotte s’est fixé trois objectifs :

  • Favoriser l’émergence de nouveaux exportateurs, en particulier vers les pays de proximité de Mayotte
  • Favoriser l’accès à de nouveaux marchés et consolider l’activité des entreprises sur les marchés sur lesquels elles sont déjà engagées (notamment dans la zone Océan Indien).
  • Mettre en place, au niveau régional, les outils d’accompagnement de cette démarche
Publié le 15 février 2013